L’artiste

Jacques El KhaddarJACQUES EL KHADDAR

​Vocation d’artiste dès son plus jeune âge : « j’ai réalisé mon premier dessin à six ans, puis mes premières toiles un peu plus tard ». Il ne s’est jamais arrêté, tout support lui est bon : bois, papier, carton, vieux draps…

Autodidacte, comme il aime à se définir, il a suivi les cours des Beaux Arts de Paris, en cours du soir, « J’ai également eu la chance d’avoir comme professeur Jean TOURET, dans les années quarante ».
Peintre figuratif, il est le transcripteur d’émotions fugitives à travers un visage, la vision poétique d’un paysage un instant entrevu. Des moments de bonheur purs que nous avons tous connus un jour et que nous nous empressons d’oublier pris que nous sommes par le temps qui file…
Au château de Blois, au château de Beauregard, expositions d’Art Religieux, sa spécialité (oeuvres religieuses qui invitent à méditer sur les mystères de la foi, l’artiste parle de cette « nécessité intérieure » et de cet « engagement personnel du croyant »qui l’habitent. Il a célébré les « valeurs humaines, spirituelles et chrétiennes » à travers sa peinture, car « la peinture est un langage ».
Artiste peintre, mais aussi sculpteur, « J’aime le poids et la masse de la pierre. C’est sûrement mon côté breton, on retrouve le côté oriental à travers mes peintures. J’ai toujours sculpté professionnellement et artistiquement ».

  • There are no comments yet, add one below.

    Leave a Reply


    You must belogged in to post a comment.